• Toujours, n'est-ce pas ?

    J'essaye de tuer la douleur en préservant ce qu'il me reste de cœur. Elle est devenue le sang qui coule dans mes veines, sur lequel la peine glisse sans bruit. Les déchirures se recousent tant bien que mal ; le fil de nos souvenirs est fragile, mais il tient bon dans tout ce dédale rocailleux que contient mon âme.

    Il y aura toujours un manque, que le soleil arrive à estomper et que les nuages ramènent au galop. Il y aura toujours l'ignorance, un silence éternel que des mots couchés sur un papier n'auront pas brisé. Seul l'écho du vent se fait entendre, sans réponse aucune des étoiles. Il y aura toujours la peur de l'oubli, les traits de leurs visages figés dans l'ère du temps, que les grains de sable viennent éroder ; le son de leurs voix qui se perd dans le brouhaha quotidien ; les rires mêlés de larmes, le bonheur de se voir une dernière fois avant le grand départ.

    Mais n'est-ce pas que notre mémoire est tenace et que rien de tout cela ne s'effacera ? N'est-ce pas que les souvenirs perdureront et que nos cœurs leur garderont une place ? N'est-ce pas qu'ils sont toujours là, près de nous, près de moi ? Qu'ils nous encouragent à avancer, à croire en nos rêves, à ne pas sombrer ? Il y aura toujours des rechutes, des coups de blues, des vagues-à-l'âme, des larmes silencieuses. Mais il y aura toujours des moments qui referont surface, des paroles réconfortantes qui résonneront... Les murmures de liens indestructibles que même la mort ne rompt pas.

     

    © Little Shadow

    « Tattoo musique : 2e étapeTattoo Music : part 3 »

  • Commentaires

    1
    Mardi 18 Avril à 18:25

    Je suis convaincue que la réponse à tes interrogations du dernier paragraphe est OUI!

    Retrouver l'envie de vivre et d'être heureux, ce n'est pas oublier. C'est se laisser le temps d'être triste et de pleurer pour arriver finalement à puiser de la force dans ce qu'on a vécu.

    Bises.

     

      • Mardi 18 Avril à 19:51

        Merci pour ton com' Eymèle. Ça fait du bien de lire des mots réconfortants  et encourageants.

    2
    Mardi 18 Avril à 20:49

    j'ai lu l'autre jour ton texte que j'ai trouvé très beau mais je n'ai pas pu te répondre...

    Impossible pour moi à ce moment là de mettre des mots, ça se bousculait trop avec ma propre histoire et puis...

    On a eu une discussion l'autre jour avec une blogueuse sur les souvenirs qui parfois nous empêchent de vivre, nous empêchent de voir la vie autrement, d'aller de l'avant, de passer à autre chose. On voudrait retrouver des moments particuliers tout en sachant qu'on n'y arrivera pas et ça nous bloque dans nos envies, dans nos autres envies. Enfin, je dis ça, mais je n'en sais rien. Je sais juste qu'il ne faut pas vivre sur les regrets, ni sur le passé, il faut vivre le présent !  

      • Mardi 18 Avril à 21:42

        Tout ce que tu dis est vrai, c'est ce que je vis par à-coups. Les pages se tournent et parfois se retournent. Mais comme tu l'écris, c'est le présent qui compte. J'essaye de prendre tous les bons moments et de m'en imprégner pour me donner de nouvelles forces.

        Merci pour ton partage, ça me fait plaisir.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :