• Spleen

    Je regarde par la fenêtre,

    Je désespère de ce ciel gris,

    Malgré un paysage reverdi,

    La tristesse emporte mon être.

     

    Je n'ai pas le cœur à sourire,

    Le vide s'est emparé de mon âme,

    Le froid remplace la chaleur de la flamme,

    Flamme qui a du mal à repartir.

     

    Disparaître sous une brume nicotinique,

    Voilà ce dont j'ai envie là, tout de suite,

    Pour calmer mon angoisse de manque,

    Mais vide est ma planque.

     

    Je tourne en rond,

    Me lève, me rassois,

    M'attarde sur le palier parfois,

    J'attends un nouvel horizon.

     

    C'est pathétique ce que j'écris,

    A quoi m'attendais-je en revenant ici ?

    A la fois tout et rien n'a changé,

    Juste le temps qui a œuvré.

     

    J'ai besoin de respirer,

    J'ai besoin de dériver,

    Je vais prendre l'air,

    Peut-être revenir entière...

     

    LittleShadow

    « Rêver l'irréalitéAmitié conceptuelle »

  • Commentaires

    1
    Mardi 24 Mai 2016 à 10:48

    "Revenir entière", c'est très beau! Une petite lueur d'espoir dans ce poème sombre et poignant!

      • Mardi 24 Mai 2016 à 17:33

        Merci :)

        Je ne sais pas si je suis revenue entière, mais ça m'a fait du bien quand même.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :