• Seulement vivre

    Elle ne souhaite à personne de vivre ce qu'elle endure,

    Les douleurs de souffrances qui perdurent,

    Souffrance morale qui la plonge dans son néant,

    Souffrance physique qui décompte son temps.

     

    Un pincement dans un coeur chahuté,

    Une torsion dans une étroite cavité,

    L'oxygène devient parfois denrée rare,

    Faisant miroiter la mort et son étendard.

     

    Un tiraillement musculaire,

    Âme tiraillée par des pensées délétères,

    Déchirement en sursis,

    Elle se sent au bout de sa vie.

     

    Il paraît que la roue tourne,

    Elle a plutôt l'impression qu'elle se détourne,

    Elle reste dans un seul sens de rotation,

    Jusqu'à la tant attendue abdication.

     

    Plus rien à foutre de tout,

    Juste vivre sans barrière,

    Qu'importe d'être sans le sou,

    Elle veut être auréolée d'air.

     

    Des p'tits moments, comme ça, anodins,

    Qu'elle a envie de revivre demain ;

    Est-ce qu'elle va se réveiller,

    Ou sera-ce la fin de ce rêve éveillé ?

     

    © Little Shadow

     

    « So coldProfondeur abyssale »

  • Commentaires

    1
    Lundi 23 Avril à 16:36

    Magnifique et terrifiant à la fois!

    Cette douleur, ce désespoir et malgré tout l'envie de vivre exprimés de façon sobre, juste et sans pathos sont infiniment bouleversants.

      • Lundi 23 Avril à 21:12

        Merci Eymèle, ton commentaire me va droit au cœur.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :