•  

    J'ai si froid à l'intérieur,

    La solitude et son air rieur,

    Difficile à la chaleur de se faire une place,

    Passage express, éphémère trace.

     

    Mes rêves s'éloignent dans la brume,

    La mort au bout de l'enclume,

    Toujours ma gorge est nouée,

    Masque au bord de se craqueler.

     

    C'est si mystérieux le pays des larmes,

    Ces perles salées qui déposent les armes,

    Une déferlante d'émotions enfouies,

    Symphonie fébrile de notre vie.

     

    Le poids d'une vague en moins, certes,

    Une mise à nu à perte,

    Car au final, rien ne change,

    Aucunement la chaleur ne se dérange.

     

    Cette dernière se laisse désirer,

    S'installe dans un climat de confiance,

    Pas dans un apaisement déguisé,

    Où la froideur se faufile par défiance.

     

    Mon cœur est gelé,

    Il ne fond pas aussi vite que les glaciers,

    Il a besoin de cette délivrance lacrymale,

    Les sentiments, ce n'est pas banal.

     

    Little Shadow

    (Musique : "So cold" de Hook)


    9 commentaires
  •  

    Dans cette chambre aux murs blancs,

    Lentement s'égrène le temps,

    Ces gouttes qui tombent régulièrement,

    Soi-disant pour purifier son sang.

     

    Elle est aux prises avec ses pensées,

    Sombre dilemme de la vie et de la mort,

    Avec du recul, ressasser le passé,

    Une vraie petite mine d'or.

     

    Le malaise l'envahit,

    Mais que fait-elle ici ?

    Elle voudrait pouvoir sortir de son corps,

    Être invisible des miradors.

     

    Elle essaye de faire bonne figure,

    Faire semblant que tout va bien,

    Le train file à toute allure,

    Verra-t-elle demain ?

     

    L'infirmière la fait sortir de sa bulle,

    Il fait un peu froid, elle remet son pull,

    En se relevant, un petit coup de mou,

    C'est mieux de partir bras dessus, bras dessous.

     

    Voilà, une nouvelle séance s'achève,

    L'issue, une éventuelle trêve,

    Rien n'efface réellement la douleur,

    Mais imaginer son absence fait perdurer la lueur.

     

    © Little Shadow

    (Musique : "Room 3327" de Gramatik)


    4 commentaires
  • 2 variantes du même motif, toujours avec une disposition différente des couleurs. Une petite touche chaude par ces journées grisâtres.

    Un peu de chaleurUn peu de chaleur

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    © Little Shadow


    2 commentaires
  • Le même motif mais avec une répartition différente des couleurs. Le résultat n'est pas du tout le même :

    Tourbillon noir et rougeTourbillon noir et rouge

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    © Little Shadow


    2 commentaires
  • Les murs de mon cœur,

    Un artifice protecteur,

    Contre lequel vient glisser

    Un pêle-mêle de sentiments égarés.

     

    Ressentir... une peur difficile à surmonter,

    Souffrir... on préfère éviter,

    Pourtant, se sentir vide,

    A quelque chose de morbide.

     

    Contrairement aux idées reçues,

    La solitude n'est pas synonyme de déchu,

    Elle est l'écho de notre silence intérieur,

    Le réveil d'émotions cachées par pudeur.

     

    Réapprendre à dompter ce précieux monde,

    N'est pas l'affaire de quelques secondes,

    Mais au fur et à mesure que le temps s'écoule,

    Mes murs, lentement, s'éboulent.

     

    Mon coeur bat, s'oxygène,

    Aspirant à une vie plus saine,

    Aujourd'hui encore fragile,

    Il deviendra plus solide que l'argile.

     

    "On ne voit bien qu'avec le cœur,

    L'essentiel est invisible pour les yeux."

    Dixit le Petit Prince rêveur,

    Que ressentir rendait, malgré tout, heureux.

     

    © Little Shadow


    10 commentaires