• Quelque part

    Quelque part

    Je ne sais plus quoi écrire. Est-ce que ça sert vraiment à quelque chose ? Je parcours les lignes, c'est toujours la même rengaine exprimée différemment. Une impression de stagner, pourtant des choses ont changé, du moins je crois. A droite, à gauche, je vois des gens qui ont l'air heureux de la vie qu'ils mènent ; tout n'est pas toujours rose, mais ils avancent. Dans cette foule, je me sens seule, parfois j'aimerais être comme eux. Mais ça veut dire quoi être comme les autres ? Rien, ça n'est pas une fin en soi, c'est juste une façon de fuir mes peurs. J'aime sans aimer, je profite sans profiter, je suis là sans être là. Je ne ressens rien, comme si je me foutais de tout. Une coque vide. Je suis une simple façade que je crépis d'un sourire enjôleur pour vous rassurer, ne rien vous montrer, vous protéger de ma noirceur.

    Je ne me reconnais plus. Je suis passée d'un extrême à l'autre, d'un enfermement total à un lâcher prise presque fatal. Petite fille timorée à jeune adulte rebelle que la dépendance et la mort ont jeté sur le rivage. Maintenant je navigue en eaux troubles, la tête hors de l'eau parfois fouettée de fortes vagues. J'ai du mal à reprendre ma respiration, mon souffle reste court. Je tiens bon à ma façon. Mon masque, je m'y accroche ; il est comme mon rempart, me protégeant de l'extérieur et de ses sentiments qui malmènent le cœur. Il baisse sa garde dans le microclimat de la confiance, malheureusement en voie d'extinction.

    Quelque part j'avance, mais je ne sais pas pour aller où.

     

    © Little Shadow

    « "Supposed to be", Icon for HireLe plus long jour de ma vie »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 21 Mai à 13:12

    Je pense que tant que tu ressentiras le besoin d'écrire, ça sera utile, même si c'est toujours la même chose, parce que c'est ce qui t'habites et ce que tu as besoin d'exprimer. J'aimerai tellement que tu te sentes plus "vivante" parce que tu as pleins de richesses en toi ! (qui sont peut-être entre parenthèses mais qui existent :) )

    Et je suis bien placée pour savoir que tu peux faire du bien autour de toi, quand tu sais que ça en vaut la peine. Je sais que tu t'accroches, et je te souhaites de belles perspectives qui s'ouvrent à toi, qui te feront sentir que ça en vaux la peine de baisser un peu le masque...pour profiter ! ;)

    Courage, tu n'es pas seule ♥

      • Dimanche 21 Mai à 13:21

        Je dois être la seule à ne pas les voir, ou à ne pas les considérer comme telles. Je ne suis peut-être pas encore un cas désespéré ^^.

        Merci pour ton com' qui me touche ;)

    2
    Dimanche 21 Mai à 16:55

    Evidemment que tu n'es pas un cas désespéré !!

    3
    Lundi 22 Mai à 10:55

    Tout à fait d'accord avec Amy: si tu écris, c'est que tu en ressens le besoin, alors continue! De plus, tu écris très bien!

    Je ne pense pas que tu sois une coque vide, bien au contraire, tu débordes de choses tumultueuses! Tu as peut-être cette impression parce que tu essaies de te couler dans un moule qui ne te correspond pas. Tu sais, on ne peut pas plaire à tout le monde. Il suffit de quelques amis fidèles qui t'aiment pour ce que tu es, et non pas malgré ce que tu es. Et toi aussi, apprends à t'aimer et sois indulgente avec toi-même, tu es quelqu'un de bien.

    Courage

    Bises

      • Mardi 23 Mai à 18:55

        Merci beaucoup pour tes mots Eymèle, ça fait du bien de lire ça. Et tu as entièrement raison, tu me cernes bien.

        Encore merci à toi.

        Bises

    4
    Mercredi 14 Juin à 19:12

    Comme une barque qui chavirent lâchée au gré des vents, tes mots s'avancent timidement et nous entraînent dans leur courant...

    C'est si beau... 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :