• Partition dans la peau

    Je gratte, je joue de la plume,

    Pour sortir de ma brume,

    Elle, se joue des mots dans une sonate,

    Qu'elle nous interprète à la gratte.

     

    Elle griffonne à ses heures perdues,

    Des notes inattendues

    Sur une portée improvisée,

    Mélange de différentes sonorités.

     

    Le soleil transperce toujours ses nuages,

    Les zones d'ombre sont un obligé passage,

    Elle s'exile dans des contrées reculées,

    D'un nouveau rythme, se laisse imprégner.

     

    Tout devient alors plus clair,

    La partition se déchiffre mieux,

    Son coeur, de nouveau, se libère,

    Le brouillard s'estompe devant ses yeux.

     

    Ses mots grattés aspirent à d'autres rêves,

    Ils marquent la fin de la trêve,

    Sur ses genoux, sa gratte,

    Que ses doigts retrouvent avec hâte.

     

    LittleShadow

    « Il est juste làPensées du 21 août 2015 »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 23 Août 2015 à 15:49

    Voilà un poème qui me parle beaucoup... Il est très beau en tout cas :)

    2
    Dimanche 23 Août 2015 à 16:53

    C'est normal qu'il te parle beaucoup...

    Merci ;)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :