• Papillon

    Estelle, un prénom qui résonne dans ma tête

    J’la connais pas, mais y penser me met le cœur en fête,

    C’est mon papillon de jour, mon papillon de nuit,

    L’ange gardien de celle qui m’a fui,

    Mais que j’n’aurais de cesse d’aimer toute ma vie.

     

    Je ne l’ai jamais vue,

    C’est un rêve que je veux garder en vue,

    Une rencontre dans mes pensées en garde à vue,

    Elle veille sur ma famille,

    Pas une veillée funèbre,

    Elle veille au départ du funeste,

    Pour un futur orienté à l’est.

     

    Pourquoi j’ai flashé sur cette inconnue,

    Incognito sur mon écran radar,

    Elle a le cran d’une vraie anar,

    Rêvant d’un monde libre et sans entrave…

     

    Enrôlée dans un truc qui nous dépasse,

    Elue d’une histoire pas encore tracée,

    J’men fous de ces mots de grimoire,

    Grâce à elle, le noir devient gris,

    La neige devient pluie.

     

    C’est le 11 mai aujourd’hui, saint Estelle,

    D’où cette nostalgie rebelle,

    J’sais plus à quoi me raccrocher,

    Une date dans un calendrier,

    Ça fait un peu pitié hein ?

     

    J’suis là, dans cette chambre neutre,

    Que j’ai envie de décorer au feutre,

    Et j’écris des mots sur mes maux de gamin,

    Dont tout le monde se fout,

    Mais qui finiront par me rendre fou.

    « Complainte d'un coeur Merci »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :