• Je me souviens

    Je me souviens encore du monde,

    Vu par mes yeux d'enfant,

    Le paradis sur une terre féconde,

    Sans emprise du temps.

     

    En grandissant le regard change,

    Ce monde merveilleux s'étiole,

    Sonnent faux les belles paroles,

    Distillées dans un savant mélange.

     

    Des sentiments obscurcis,

    Une insouciance trahie,

    Le soleil et sa réconfortante chaleur,

    Font preuve aujourd'hui d'une certaine froideur.

     

    Où donc est allé mon cœur déchu,

    Solitaire dans ce monde perdu,

    Je veux recommencer à croire en tout,

    Et ne plus rien savoir du tout.

     

    Piégé dans les yeux d'un étranger,

    Mon esprit a fermé ses volets,

    Préférant rester dans le noir,

    Et fuir son propre miroir.

     

    Je me souviens aussi que parfois,

    Au hasard des rencontres çà et là,

    Certaines s'arrêtent par intérêt,

    Et vous font oublier vos regrets.

     

    La lumière doit prendre le dessus,

    Se dire que rien n'est jamais perdu,

    Il faut laisser le temps au temps,

    Alors je patiente, j'attends.

     

    © Little Shadow

    « Kobra & The Lotus, "You don't know"Le miroir de la vérité »

  • Commentaires

    1
    Samedi 30 Septembre à 15:34

    Le monde peut redevenir beau lorsque les blessures commencent  cicatriser et que l'on arrive à nouveau à s'ouvrir aux autres. Malheureusement l'insouciance de l'enfance ne revient jamais .......

    Courage!

      • Lundi 2 Octobre à 17:58

        Merci Eymèle pour ton commentaire encourageant :)

    2
    Lundi 2 Octobre à 10:34

    Bonjour

    merci de ce beau poeme sur ces moments ou on croit a un monde parfait d'effet

    qui par la suite parait défait, bien laid mais on croit toujours aux miracles, ça arrive parfois

      • Lundi 2 Octobre à 17:58

        Bonjour,

        Merci pour ce commentaire poétique :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :